Abidjan: Hommage posthume à deux éminents responsables de la section ivoirienne de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains

Date:

Abidjan – La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains a rendu, samedi à la mosquée de la Riviera golf à Abidjan, un hommage posthume à deux éminents responsables de la section ivoirienne de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains.

Il s’agit de feu Cheikhoul Aïma Boikary Fofana (1943-2020), et de feu Cheikhoul Aïma Mamadou Traoré (1944-2021), ex-présidents du Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques de Côte d’Ivoire (COSIM) et de la section ivoirienne de la Fondation.

La cérémonie officielle d’hommage s’est déroulée en présence du secrétaire général de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains, Mohamed Rifki, du président du COSIM, Ousmane Diakité, du khalife général de la tariqa Tidjaniya en Côte d’Ivoire et président de la section ivoirienne de la Fondation, Cheikh Sonta Moustapha, en plus d’une délégation représentant la Fondation mère, de membres des trente-quatre sections de la Fondation, et d’imams relevant du COSIM.

Lors de cette cérémonie marquée par la récitation de versets du Saint Coran, le responsable du comité en charge de la gestion de la Grande mosquée de la Riviera golf a mis en avant la solidité des relations historiques, fraternelle et spirituelle entre le Maroc et la Côte d’Ivoire, et le rôle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, qui tient à consolider les bases de ces relations.

Il a rappelé dans ce sens la création par Sa Majesté le Roi de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains et le lancement par le Souverain des travaux de construction de la mosquée Mohammed VI à Abidjan.

Pour sa part, le secrétaire général de la Fondation, Mohamed Rifki, a indiqué que cette cérémonie est une reconnaissance et un hommage au travail et aux réalisations des deux défunts, et à leur parcours religieux, qui a été caractérisé par la sagesse et la diffusion de la culture de dialogue et de paix.

Dans son allocution, le secrétaire général de la Fondation a également souligné que les sociétés africaines doivent impérativement se pencher sur les valeurs de paix qui existent dans leur patrimoine pour réfuter l’idée que la religion engendre des conflits.

Après la projection d’un documentaire sur les deux défunts et leur parcours religieux et scientifique, le président du COSIM, Ousmane Diakité, a fait l’éloge des défunts Boikary Fofana et Cheikh Mamadou Traoré, soulignant leur grand rôle dans l’organisation des affaires des musulmans de Côte d’Ivoire et dans l’unification de leurs efforts.

‘’C’est à eux que revient le mérite de la formation de générations qui ont hérité d’eux les valeurs de paix, de coexistence et d’acceptation de l’autre’’, a-t-il dit, mettant l’accent à cette occasion sur l’importance de prôner le vivre ensemble dans la paix et la sécurité.

Lors de la cérémonie, la Fondation a rendu hommage aux familles des défunts et aux imams relevant du Conseil Supérieur des Imams, des Mosquées et des Affaires Islamiques de Côte d’Ivoire.

Cet article Abidjan: Hommage posthume à deux éminents responsables de la section ivoirienne de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains est apparu en premier sur MAP Express.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

S'abonner

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img

Lire aussi