Floride: Un congrès académique de chirurgie met la lumière sur les avancées en recherche médicale

Date:

Washington – Le 17ème Congrès académique annuel de chirurgie (ASC), l’un des plus prestigieux conclaves de médecine aux Etats-Unis, vient de réunir en Floride un grand nombre de spécialistes américains et du reste du monde, dont le Maroc, qui ont exposé leurs derniers travaux dans différentes spécialités médicales.

Cet évènement est une réunion conjointe des deux principales associations américaines de chirurgie universitaire, à savoir l’Association for Academic Surgery (AAS) et la Society of University Surgeons (SUS). Les deux organisations comptent plus de 5 000 membres.

Pour les spécialistes, il s’agit d’un rendez-vous incontournable pour découvrir et discuter des dernières avancées scientifiques dans les nombreuses disciplines de la chirurgie universitaire. Chaque année, des universités et chercheurs en médecine du monde entier sont invités à soumettre leurs meilleurs travaux de recherche sur des sujets allant de l’éducation, aux résultats cliniques, en passant par la recherche sur les services de santé ou encore la science fondamentale et translationnelle.

Lors de cette édition, une équipe de chirurgie à l’Hôpital universitaire Ibn Sina de l’Université Mohamed V à Rabat, a présenté, devant les experts américains issus des plus grandes universités, une étude sur “l’intelligence émotionnelle des jeunes médecins en formation et son impact sur leurs performances académiques”.

“L’intelligence émotionnelle (EI) est un concept de psychologie sociale qui se définit comme la capacité d’être conscient de nos sentiments et les sentiments des autres afin de gérer efficacement son environnement”, a expliqué, dans une déclaration à la MAP, la co-auteure de l’étude, Dr Sarah Benammi.

Elle a ajouté que “l’intelligence émotionnelle représente un volet qui prend une grande part dans la pratique médicale car en parallèle des soins prodigués, s’associe le relationnel et la bienveillance que le médecin apporte à ses patients”, notant que l’EI doit être développée dans le cursus de formation des résidents car elle permet non seulement d’optimiser le rendement scientifique et l’engagement du médecin en formation au sein de son équipe, mais devient aussi un des acquis précieux pour la pratique ultérieurement.

“Notre étude a démontré que l’intelligence émotionnelle est liée au bien-être des médecins résidents, et influence grandement la performance professionnelle des médecins”, a ajouté Dr Benammi.

L’intervenante marocaine s’est ainsi félicitée de l’intérêt porté par les participants à ce conclave à ce domaine de recherche académique, eu égard à son importance pour la pratique de la médecine.

Plus de 2.000 chirurgiens universitaires représentant un large éventail de disciplines ont participé à cette 17ème édition de l’ASC. Des étudiants en médecine, des résidents et de jeunes chirurgiens ont été récompensés pour leurs travaux et des chirurgiens reconnus ont partagé leurs expériences lors de plusieurs sessions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

S'abonner

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img

Lire aussi