FOPREL: Les défis à l’ordre du jour international nécessitent l’édification d’États nationaux forts (M. Myara)

Date:

Raba – Les défis mis à l’ordre du jour international, notamment dans les pays du Sud, nécessitent l’édification d’États nationaux forts capables de constituer les piliers de la stabilité régionale et internationale, a souligné, jeudi à Rabat, le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara.

S’exprimant à l’ouverture de la 26e Session extraordinaire du Forum des présidents des pouvoirs législatifs d’Amérique centrale, des Caraïbes et du Mexique (FOPREL), abritée par le parlement marocain, M. Myara a indiqué que les mécanismes et espaces institutionnels bilatéraux et multilatéraux mis en place conjointement par le parlement marocain et les parlements d’Amérique centrale et des Caraïbes en faveur de la consolidation de leurs relations “seront inutiles si nous ne prêtons pas attention et tirons la sonnette d’alarme vis-à-vis des menaces qui guettent les pays à savoir les tentatives de scinder les États, de porter atteinte à leur unité et intégrité territoriale et d’alimenter les tendances séparatistes, en particulier lorsque celles-ci s’allient au terrorisme, au trafic d’armes et à la traite des êtres humains’’.

Dans ce contexte, il a félicité les composantes du “Fobriel” pour l’unité et l’intégration régionale qu’elles ont su construire, “ce qui a contribué amplement à l’édification de l’avenir des peuples de la région et d’une Amérique Latine plus unie et ouverte sur le monde”, notant que la troisième réunion de cette organisation parlementaire régionale tenue dans le Royaume est la parfaite illustration de cette ouverture.

“Nous aspirons à ce que le forum FOPREL soit un mécanisme de plaidoyer et pour les peuples d’Afrique, d’Amérique centrale, des Caraïbes et du Mexique sur les questions de la paix, la justice sanitaire, sociale et environnementale, le développement durable, la gouvernance démocratique mondiale, et la primauté de loi et les droits de l’Homme”, a-t-il poursuivi.

A cette occasion, il a salué les efforts déployés par toutes les composantes du “Fobriel” pour renforcer la coopération parlementaire avec le Royaume, soulignant que le Parlement marocain est “disposé à poursuivre l’action conjointe pour hisser les relations de coopération entre les institutions législatives du Maroc et des parlements d’Amérique centrale et des Caraïbes au niveau des aspirations de nos peuples et pour relever les défis communs”.

Il a également fait savoir que le choix de la thématique de la coopération Sud-Sud entre les pays d’Afrique, d’Amérique centrale, des Caraïbes et du Mexique et l’expérience marocaine pionnière dans les domaines de migration et des énergies renouvelables témoignent que cette organisation parlementaire régionale insiste sur l’importance stratégique qu’accorde le Maroc à la coopération Sud-Sud, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

De même, M. Myara a fait savoir que les défis et mutations géopolitiques ont incité le parlement marocain à créer le Forum parlementaire afro-latino-américain “AFROLAC”, en vue de répondre d’urgence à la nécessité de développer une diplomatie parlementaire et civile efficace, d’explorer de nouveaux espaces de coopération multidimensionnelle et d’approfondir la dimension stratégique qui fera de la coopération entre les pays des deux régions un modèle de partenariat Sud-Sud.

A cette occasion, il a exprimé la fierté du Parlement marocain quant aux recommandations du Forum du Dialogue parlementaire des Sénats et Conseils similaires d’Afrique, du Monde arabe, d’Amérique Latine et des Caraïbes, placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI.

Dans cette lignée, il a rappelé que ce forum qui a été organisé par la Chambre des conseillers le 4 mars dernier, était le premier du genre qui a pu unifier les institutions législatives de trois groupes géopolitiques de grande stature.

A noter que les travaux de la 26e Session extraordinaire du Forum des présidents des pouvoirs législatifs d’Amérique centrale, des Caraïbes et du Mexique seront consacrés à l’examen des moyens de coopération Sud-Sud.

En marge de la session, les présidents des pouvoirs législatifs et les délégations parlementaires représentant l’Amérique centrale, les Caraïbes et le Mexique tiendront une série de réunions avec des responsables marocains.

La session offrira également l’opportunité de mettre en lumière l’expérience marocaine dans les domaines de migration et des énergies renouvelables

Présidée par le président de l’Assemblée législative du Salvador et le président intérimaire du FOPREL, la séance d’ouverture a été marquée par l’octroi du FOPREL à SM le Roi Mohammed VI, le “Prix Esquipulas de la Paix”, la plus haute distinction de cette organisation parlementaire régionale.

Cette distinction a été attribuée au Souverain suite à une résolution adoptée en ouverture des travaux de la 26ème session extraordinaire du Forum qui se tient, du 19 au 21 mai à Rabat, au siège du Parlement.

Le “FOPREL”, créé en 1994, vise à renforcer la mise en place et l’harmonisation des législations des pays membres et à élaborer des mécanismes de consultation entre les présidents de leurs institutions législatives pour relever les défis auxquels la région fait face, en plus de soutenir les études législatives au niveau régional. Le Parlement marocain est membre observateur au sein du FOPREL depuis 2014.

Cet article FOPREL: Les défis à l’ordre du jour international nécessitent l’édification d’États nationaux forts (M. Myara) est apparu en premier sur MAP Express.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

S'abonner

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img

Lire aussi