La BVC se doit d’être accessible (M. Senhaji)

Date:

Casablanca – La Bourse de Casablanca se doit d’être utile et accessible pour les petites et moyennes entreprises (PME), pas « intimidante et prestigieuse », a affirmé, mardi à Casablanca, le directeur général de la place casablancaise, Tarik Senhaji.

Intervenant lors d’un petit-déjeuner de presse organisé à l’initiative de la Bourse de Casablanca sous le thème « l’introduction en Bourse, la solution pour financer les entreprises », M. Senhaji a déploré le manque de symbiose entre les chefs d’entreprises et la Bourse, laquelle ambitionne de se réapproprier son espace et de jouer pleinement son rôle pour se mettre au diapason du potentiel de l’économie marocaine à l’aune des recommandations du nouveau modèle de développement (NMD).

Il a insisté sur les efforts consentis par les acteurs de l’écosystème financier pour instaurer un nouveau paradigme de confiance entre le chef d’entreprise, l’investisseur et la Bourse en tant que principale garantie pour le développement du marché des capitaux. Dans ce sens, M. Senhaji a mis en lumière la campagne nationale de proximité lancée à l’intention des PME autour de l’introduction en Bourse (IPO).

Cette initiative de communication vise à briser le mythe selon lequel la Bourse serait inaccessible ou encore réservée uniquement aux grands groupes, a-t-il martelé, assurant de la prédisposition de la Bourse de Casablanca à accompagner et soutenir l’ensemble des chefs d’entreprises désireux de recourir au financement via le marché des capitaux.

Il s’agit là, selon M. Senhaji, de présenter l’offre de financement de la Bourse dans un esprit didactique et pédagogique pour faire connaître le marché boursier et les opportunités qu’il procure en termes de développement, de croissance et de pérennité de l’entreprise quelle que soit sa taille.

Après avoir passé en revue les grandes dates de la Bourse de Casablanca, notamment la réforme majeure de 1993 intervenue dans le sillage du Plan d’Ajustement Structurel initié en 1986, et la crise mondiale de 2008 qui a provoqué un repli du marché boursier, M. Senhaji a expliqué que la conjoncture actuelle suppose de se réinventer pour répondre aux challenges de la reconfiguration de l’économie mondiale.

Par ailleurs, la dynamisation de la Bourse est un élément essentiel pour permettre au Maroc de relever le pari de devenir une place financière régionale de référence, tel que rapporté dans le recueil des notes thématiques du NMD qui cite : « Redynamiser la Bourse de Casablanca sera la première étape pour faire émerger le Maroc comme première place financière de la région ».

« Que cela soit pour faire face aux enjeux du développement ou aux impératifs de relance suite à la crise de la Covid-19, les marchés des capitaux joueront un rôle majeur dans le NMD. En particulier, le développement de la Bourse de Casablanca sera crucial pour le développement de ces marchés », note le recueil parmi les thèmes relevant des axes stratégiques du NMD.

The post La BVC se doit d’être accessible (M. Senhaji) appeared first on MAPBUSINESS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article: