Le Forum du dialogue parlementaire des sénats d’Afrique, du Monde arabe, d’Amérique Latine et des Caraïbes, un mécanisme de plaidoirie pour la paix et la justice sociale

Date:

Rabat – Le Forum du Dialogue parlementaire des Sénats et Conseils similaires d’Afrique, du Monde arabe, d’Amérique Latine et des Caraïbes, dont les travaux se déroulent les 4 et 5 mars à la Chambre des conseillers, se veut un mécanisme de plaidoirie en faveur de la paix, ainsi que la justice sociale, environnementale et climatique, le développement durable, la gouvernance démocratique, la primauté de la loi et des droits humains.

Selon la note du cadrage de ce forum, ce dernier est un espace interrégional de dialogue entre les Sénats et les conseils similaires d’Afrique, du Monde Arabe, d’Amérique Latine et des Caraïbes, permettant à ses membres de mener un échange interactif constructif aux fins de faciliter l’intégration régionale et de renforcer la coopération Sud-Sud.

Il s’assigne pour objectifs de renforcer l’action des Sénats en matière de diplomatie économique, développer le dialogue parlementaire Sud-Sud sur les questions d’intérêt commun, partager les expériences et l’expertise, promouvoir les programmes de coopération Sud-Sud, outre le renforcement de la voie de l’intégration régionale et le développement du rôle de l’institution législative en tant qu’autorité chargé du renforcement de la gouvernance démocratique et territoriale.

Il s’agit également d’émettre des avis, des propositions législatives et des recommandations pour être examinés lors des sommets et congrès gouvernementaux africains, arabes et latino-américains.

D’après le document, les valeurs et les points communs que partagent les pays du continent africain et du monde arabe avec la région de l’Amérique latine et des Caraïbes ont constitué la base des relations historiques entre les pays et peuples de ces régions, étant donné que la migration arabe et africaine vers l’Amérique latine a donné lieu à un brassage culturel et humain enrichissant l’héritage civilisationnel, outre les mouvements de libération qui ont joué un rôle remarquable dans le soutien des peuples africains, arabes et latino-américains dans leur lutte pour l’indépendance.

Les peuples du monde arabe, de l’Afrique, de l’Amérique latine et des Caraïbes font face actuellement à des défis communs liés aux changements géostratégiques, outre ceux engendrés ou aggravés par la pandémie de la Covid-19, ce qui fait de la coopération sud-sud une option stratégique dans la politique extérieure des pays de ces régions et un choix central pour renforcer le dialogue, la solidarité et le développement.

Cette conscience collective, ajoute la même source, requiert sans aucun doute, un soutien de toutes les initiatives d’échanges, de partenariat et d’intégration et la mise en place de mécanismes de coopération sud-sud, en réponse aux aspirations des peuples du Sud, ce qui est justement illustré par la nouvelle dynamique que connaissent les relations entre les pays africains et arabes, en association avec les pays de l’Amérique latine et des Caraïbes au cours des deux dernières décennies.

En se basant sur les éléments précités et les conclusions des Forums bilatéraux et multilatéraux initiés ou organisés en partenariat avec les parlements des pays arabes, africains et latino-américains, en plus des liens bilatéraux et multilatéraux et des échanges de visites entre les parlements des pays arabes, de l’Afrique, de l’Amérique-latine et des Caraïbes en générale, une conviction commune se concrétise, selon laquelle les défis à relever pour les pays du Sud et leur peuples sont les mêmes.

Pour cela, relève-t-on du document, il est important de mettre en œuvre les prérogatives des institutions législatives à travers une diplomatie parlementaire forte et efficiente, visant à explorer les opportunités de développement et promouvoir les liens culturels entre l’Afrique, le monde arabe, l’Amérique latine et les Caraïbes et de renforcer les rôles des acteurs non gouvernementaux dans la promotion de la coopération, la réflexion et l’interaction collective autour des différentes initiatives que la diplomatie parallèle pour l’édification d’un partenariat assurant la sécurité, la stabilité et la dignité humaine pour les peuples des pays du Sud.

Vu leur importance stratégique en tant que représentants des collectivités territoriales et leur contribution à l’amélioration de la production législative, les Sénats et les conseils similaires sont disposés à jouer un rôle avant-gardiste dans la diplomatie parlementaire et la mobilisation populaire globale à même de renforcer la confiance dans la capacité collective à dessiner un avenir commun.

Partant de cette base, ajoute la même source, les Sénats et les Conseils similaires d’Afrique, du monde arabe, d’Amérique latine et des Caraïbes aspirent à établir un forum de dialogue parlementaire en tant que mécanisme de consolidation de la coopération parlementaire sud-sud, et explorer de nouveaux espaces de coopération multidimensionnelle selon une logique de partenariat stratégique et solidaire basée principalement sur le rapprochement et l’action commune, lesquels constituent un pont solide pour connecter les pays arabes, africains et les pays d’Amérique latine et un espace de dialogue et de plaidoirie commun à même de construire des partenariats gagnant-gagnant et aller de l’avant dans le lancement de la dynamique de projets complémentaires pour atteindre le bien-être des peuples du Sud.

Cet article Le Forum du dialogue parlementaire des sénats d’Afrique, du Monde arabe, d’Amérique Latine et des Caraïbes, un mécanisme de plaidoirie pour la paix et la justice sociale est apparu en premier sur MAP Express.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article: