Array

Sahraouiya 2022: Trois questions à Latifa Chérif, figure de la lutte contre le cancer du sein

Date:

-ES: Wahiba RABHI-.
Dakhla – La vie après le cancer, Latifa Chérif y croit fermement. Elle même diagnostiquée d’un cancer du sein fin 2013, Latifa a fondé l’association Les Amis du Ruban Rose. Son objectif principal est le soutien psychologique des femmes atteintes d’un cancer du sein.

En marge de la 8e édition du raid solidaire féminin Sahraouiya, qui se tient du 26 février au 5 mars à Dakhla sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, Mme Chérif accorde un entretien à la MAP, dans lequel elle revient sur les actions entreprises par son association et explique l’importance du diagnostic précoce.

Quelles sont les principales actions de l’association Les Amis du Ruban Rose ?

L’association accompagne les femmes atteintes d’un cancer du sein sur le plan psychologique, les guide et les oriente depuis l’annonce du diagnostic jusqu’à l’entrée en rémission, voire la guérison.

Elle a deux pôles d’action, un premier chargé de la sensibilisation et de la prévention. La sensibilisation, d’abord, à l’occasion d’Octobre Rose qui est le mois mondial de dépistage du cancer du sein et puis, toute l’année, à travers notamment une campagne de panneaux d’affichage à Casablanca, la sensibilisation des travailleuses dans les bains maures traditionnels et l’organisation d’une caravane médicale nationale en ciblant tout particulièrement le milieu rural où la femme n’a pas accès à la mammographie.

Le deuxième pôle d’activité consiste en l’organisation d’ateliers psycho-énergétiques (Chakra, Reiki, thérapie quantique, méditation), d’art thérapie (peinture, broderie) ou encore d’ateliers de danse, d’aérobic et de chant, outre un point de lecture et l’organisation de matchs de foot hebdomadaires.

Une magnifique communauté s’est ainsi formée depuis la création de l’association il y a plus de 6 ans. Nous essayons de faire passer un message: allez vous faire dépister à partir de 40 ans en l’absence d’un antécédent familial, et plus tôt en présence d’un antécédent. Qui dit diagnostic précoce, dit voie de la guérison. Qui dit diagnostic précoce dit sensibilisation, dépistage et prévention !
Quelle est la situation du cancer au Maroc ?

Le cancer du sein touche une femme sur huit aussi bien au Maroc que dans le monde. Nous sommes vraiment dans les mêmes chiffres et statistiques.

Sur le plan médical, la recherche évolue beaucoup et le Maroc dispose de nombreuses conventions et partenariats avec d’autres pays aussi bien européens qu’américains.

En ce qui concerne la prise en charge, il y a des efforts qui se font au niveau de l’Etat pour la généralisation de la couverture médicale.

Vous avez rejoint l’élan Sahraouiya depuis 2016, qu’est ce que cela représente à vos yeux ?

Pour cette édition de Sahraouiya, je suis deuxième marraine après Aicha Ech-chenna, présidente de l’association Solidarité Féminine.

La première année, j’ai participé au challenge en tant que raideuse dans le but de véhiculer un message d’espoir et dire à toutes les femmes nouvellement diagnostiquées du cancer qu’il faut s’adapter et apprendre à vivre avec la maladie comme toute autre maladie chronique, qu’il faut être à l’écoute de son corps et pratiquer du sport pour remonter le moral.

Cet article Sahraouiya 2022: Trois questions à Latifa Chérif, figure de la lutte contre le cancer du sein est apparu en premier sur MAP Express.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

S'abonner

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img

Lire aussi